EPISODE / PART 36

MON GRAND VOYAGE : ETHIOPIE 1976-78 : 20 mois à travers 10 pays

MY GREAT TRIP : ETHIOPIA 1976-78 :

20 Months across 10 Countries

Episode 36 : Syrie: Palmyre 02 Juil.1978

Part 36 : Syria: Palmyra 02 Juil.1978

Si vous arrivez directement sur cette page, lisez ensuite LA PAGE D’INTRODUCTION ET LE SOMMAIRE.

If you arrive directly at this page, please read THE INTRODUCTION PAGE AND THE CONTENTS afterwards.

En cette matinée du 2 juillet, je fais à nouveau une petite promenade dans le centre ville de Damas, puis je prends un autocar pour Palmyre, cité antique ruinée – dont le nom provient probablement de sa palmeraie – située dans une oasis du désert de Syrie, à 210 km environ au nord-est de la capitale. Palmyre connut son apogée aux IIe et IIIe siècles de notre ère, sous la domination romaine, jusqu’à l’époque de Zénobie. Voir ICI. Je passe l’après-midi à visiter les lieux et vous invite à me suivre.

On this 2nd of July, in the morning, I go for another short stroll in Damascus city centre, then I take a coach for Palmyra, a ruined antique city – whose name probably comes from its palm grove – situated in an oasis in the Syrian desert, about 210 km north-east from the capital. Palmyra knew its peak in the IInd and IIIrd centuries AD, under Roman rule, up to Zenobia time. See HERE. I spend the afternoon visiting the place and I invite you to follow me.

rc-Syrie Palmyre 02.07.78-

L’ancienne cité occupe une très vaste superficie. Nous sommes ici au centre du site, le long de la grande colonnade, regardant vers l’est et l’arc monumental. La ville actuelle de Tadmor se trouve au nord-est, alors que la palmeraie s’étend à l’est et au sud.

The former city takes up a very large area. We are here in the centre of the site, along the great colonnade, looking eastwards to the monumental arch. The present city of Tadmor is located north-east, while the palm grove stretches to the east and the south.

rd-Syrie Palmyre 02.07.78- 

Nous approchons du grand arc qui apparaît fièrement dans son cadre sévère.

We are getting near to the great arch which appears proudly in its severe setting.

re-Syrie Palmyre 02.07.78-

Il y a très peu de visiteurs à Palmyre aujourd’hui, ce qui me permet de mieux apprécier la grandeur et l’austérité des lieux. Ces trois personnages sont toutefois utiles à la photo car ils donnent l’échelle. Les consoles sur les colonnes servaient à y exposer des statues.

There are very few visitors in Palmyra to-day, which enables me to appreciate the greatness and the austerity of the place better. However, these three figures are useful for the photo because they give the scale. Statues used to be displayed on the column consoles.

rf-Syrie Palmyre 02.07.78-

J’ai tout mon temps et je dialogue avec un couple de Français qui voyagent de façon autonome et qui ont choisi la Syrie pour passer des vacances hors des sentiers battus. Je leur explique que par ce voyage de retour constituant une transition, j’apaise mes regrets d’avoir quitté l’Ethiopie, et que j’espère encore pouvoir rebondir dans les mois qui viennent.

I’ve got plenty of time and I talk to a French couple who are travelling alone together and who have chosen Syria to spend a holiday off the beaten track. I explain to them that by this trip home constituting a transition, I’m soothing my regrets about having left Ethiopia, and that I still hope I can bounce during the following months.

rg-Syrie Palmyre Arc monumental 02.07.78-

rh-Syrie Palmyre Arc monumental 02.07.78-

Ci-dessus, deux aspects de l’arc monumental, vu du sud-ouest.

Above, two pictures of the monumental arch, seen from the south-west.

ri-Syrie Palmyre Arc monumental 02.07.78-

Vue plus rapprochée, montrant la finesse du décor sculpté. Moi qui aime les ciels bleus, je suis comblé car la pureté de l’air est quasiment absolue. J’ai de la chance: Il paraît qu’un vent chargé d’une brume de sable souffle assez souvent sur Palmyre. C’est lui qui doit, par son léger pouvoir abrasif, maintenir ces vieilles pierres de couleur dorée dans un parfait état de propreté.

A close-up view, showing the delicacy of the sculpted decoration. I love blue skies and I have all that I could wish for, because the purity of the air is nearly absolute. I’m pretty lucky: They say that a hazy sand-laden wind rather often blows in Palmyre. It must, through its slight abrasive power, keep these old golden stones perfectly clean.

rj-Syrie Palmyre Théâtre 02.07.78-

Pénétrons dans le théâtre…

If you would follow me into the theatre…

rk-Syrie Palmyre Théâtre 02.07.78-

… et admirons le mur de scène.

… to admire the stage wall.

rl-Syrie Palmyre Porte Forum Agora 02.07.78-

Porte entre le forum et l’agora.

A doorway between the forum and the agora.

rm-Syrie Palmyre Temple de Bêl 02.07.78-

Le temple de Bel, à l’est du site, est l’édifice le plus imposant de l’ancienne cité. L’entrée se fait sur le flanc ouest par une porte colossale non centrée. Remarquer la taille relative des personnages.

Eastwards, the temple of Bel is the most imposing edifice in the old city. The entrance is at the west side through a colossal non-centred gate. Notice the relative size of the figures.

rn-Syrie Palmyre Temple de Bêl 02.07.78-

ro-Syrie Palmyre Temple de Bêl 02.07.78-

Devant le temple de Bel, on découvre ce bas-relief exposé près du sol.

Beside the temple of Bel, one can see this bas relief displayed near the ground.

rp-Syrie Palmyre Temple de Bêl 02.07.78-

Entrons à l’intérieur de l’édifice, qui possède deux niches opposées – ici, celle du sud – qui étaient réservées aux prêtres et aux statues des dieux.

Let’s enter the edifice, which owns two opposite niches – here, the south one – which were reserved for the priests and the statues of the gods.

rr-Syrie Palmyre 02.07.78-

Voici une portion de la grande colonnade, ancienne avenue monumentale, alors que le soleil va se coucher.

Here is a part of the great colonnade, a former monumental avenue, while the sun is about to sink.

rs-Syrie Palmyre Tétrapyle 02.07.78-

Derniers feux de l’astre sur le Tétrapyle, qui se trouve à peu près au milieu de cette antique voie. Alors que le soleil disparaît derrière une lointaine crête basse, je distingue les ombres grimper à vue d’oeil le long des colonnes, tant l’atmosphère est claire. Mon grand voyage se termine, mais quelle apothéose! Ce lieu est peut-être le plus beau parmi toutes les merveilles que j’ai eu la chance de découvrir pendant ces vingt mois. Je dirige maintenant mes pas vers l’hôtel Palmyra, qui m’accueille pour la nuit.             EPISODE 37 

Last fiery glow of sunset on the Tetrapylon, located near the middle of that ancient way. While the sun disappears behind a distant low ridge, I can sight the shadows climb up the columns before my very eyes, the atmosphere is so clear. My “great trip” is almost completed, but what a grand finale! This place is perhaps the most beautiful among all the wonders I have been lucky enough to see during these twenty months. I’m going now to the Palmyra hotel, which accomodates me for the night.                                                 PART 37

This entry was posted in SYRIE, PALMYRE and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

6 Responses to EPISODE / PART 36

  1. Pingback: EPISODE / PART 35 | MON GRAND VOYAGE – MY GREAT TRIP: ETHIOPIE – ETHIOPIA 1976-78

  2. Pingback: INTRODUCTION | MON GRAND VOYAGE – MY GREAT TRIP: ETHIOPIE – ETHIOPIA 1976-78

  3. J’ai découvert tant de lieux en te suivant dans ce grand voyage qu’il me sera difficile de dire, comme toi, que celui-ci est le plus beau mais tout de même, j’ai admiré ces bas-reliefs, ces colonnades et surtout ce théâtre antique. Le temple de bel est une pure merveille.

  4. Olga says:

    You are lucky, Hubert!

  5. Jean-Yves C. a écrit le 18.06.2012: “La ville de Zénobie est immense. Que de colonnes encore debout! Mes yeux s’élevaient vers la citadelle où l’on voyait pointer des canons. Malheureusement on ne pouvait monter dans le fort. Ce n’est que de la terrasse de l’hôtel Zénobia que l’on pouvait dominer la palmeraie et la forêt de ruines.”

  6. Barbier says:

    Palmyre était l’une des plus grandes villes romaines, au Moyen-Orient, et des mieux préservées. Mon père a eu la chance de visiter ce site à couper le souffle, au milieu du désert, dans les années 1990, lorsqu’il travaillait en Syrie. Malheureusement aujourd’hui, il a été détruit, partiellement, par un groupe de terroristes de Daesh. Nous espérons tous que les restes de ce site archéologique splendide seront épargnés de toute autre destruction !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s