EPISODE / PART 38

MON GRAND VOYAGE : ETHIOPIE 1976-78 : 20 mois à travers 10 pays

MY GREAT TRIP : ETHIOPIA 1976-78 :

20 Months across 10 Countries

Episode 38 : Grèce: Athènes 08 Juil.1978

Part 38 : Greece: Athens 08 Jul.1978

Si vous arrivez directement sur cette page, lisez ensuite LA PAGE D’INTRODUCTION ET LE SOMMAIRE.

If you arrive directly at this page, please read THE INTRODUCTION PAGE AND THE CONTENTS afterwards.

Après mon mémorable périple au Liban et en Syrie, j’atterris à Athènes le 7 juillet pour la dernière escale de ce voyage de retour. Pas besoin de visa pour moi pour entrer en Grèce. La file d’attente au guichet à l’aéroport avance très vite et mon passeport reçoit bientôt le coup de tampon. Le passage en douane est rapide. Comme d’habitude, je change un peu d’argent à l’aéroport. Arrivé au centre d’Athènes, je recherche d’abord un lieu d’hébergement, je suis accoutumé à cela. Je m’inscris pour deux nuits dans une sorte d’auberge de jeunesse du nom de “Johns Place”, puis je fais une petite promenade dans la capitale. Athènes n’est pas une très belle ville. Je pense que sans l’Acropole, cette escale ne se serait pas justifiée. Mais au moins je vais dormir tranquillement.

After my memorable trip to Lebanon and Syria, I land in Athens on the 7th of July for the last stage on my way home. I don’t need a visa to enter Greece. At the airport, the queue at the counter moves forward very fast and my passport soon gets its stamp. I go through the customs quickly. As usual, I change a little money at the airport. Once in Athens city centre, I first search for a place to sleep in to-night, I’m used to it. I register for two nights at “Johns Place”, a kind of youth hostel, then I go for a short stroll into the capital. Athens is not really a beautiful city. I think that without the Acropolis, it wouldn’t have been worth doing this stop. But at least I’ll be able to sleep quietly.

sb-Grèce Athènes Arc d'Hadrien 08.07.78-

Je passe la journée du 8 juillet à visiter l’Acropole et ses environs. Bien que je sois habitué à voyager seul, je regrette un peu de ne pas avoir un ou une camarade pour partager toutes ces expériences, puis ces souvenirs. Voici l’arc d’Hadrien, du IIe siècle de notre ère.

I spend the day of 8 July visiting the Acropolis and its surroundings. Although I’m used to travelling by myself, I regret a little not to have a companion to share all those experiences and then those memories. Here is the arch of Hadrien, from the IInd century AD.

sc-Grèce Athènes Temple de Zeus (Olympiéion) 08.07.78-

A quelques dizaines de mètres de l’arc, il est impossible de ne pas remarquer l’Olympiéion, grand temple dédié à Zeus. La majeure partie du monument, qui a vu sa construction s’étaler sur huit siècles, a disparu mais ce qu’il en reste demeure impressionnant. Voir ICI.

A few dozen metres from the arch, it’s impossible not to notice the Olympieion, a large temple dedicated to Zeus. The main part of the edifice, whose construction spread onto eight centuries, has disappeared but what remains is still impressive. See HERE.

sd-Grèce Athènes Temple de Zeus et Acropole 08.07.78-

Le même temple et l’Acropole, vus du sud-est.

The same temple and the Acropolis, seen from the south-east.

se-Grèce Athènes Acropole Propylées 08.07.78-

L’Acropole est une colline aux pentes abruptes et au sommet aplati. Les Propylées, situées à l’ouest, en commandent l’accès et constituent une transition entre la ville et l’enceinte sacrée. Vous voyez ici la partie sud de cette entrée monumentale, sur votre droite en arrivant.

The Acropolis is a steep-sloped flat-topped hill. The Propylaea, situated to the west, commands access and constitutes a transition between the city and the sacred enclosure. You can see the south part of this monumental entrance here, on your right when you walk in.

sf-Grèce Athènes Acropole 08.07.78-

Je sors maintenant des Propylées, côté Acropole, et me retourne.

Now I go out of the Propylaea to the Acropolis and I turn round.

sg-Grèce Athènes Parthénon (Est) 08.07.78-

La face Est du Parthénon. Sur les vestiges du fronton, un personnage sculpté a échappé aux pilleurs.

The Parthenon east side. On the remains of the pediment, a sculpted figure has escaped pillagers.

sh-Grèce Athènes Parthénon (Ouest) 08.07.78-

Après cette visite du matin, je retourne en ville, puis je reviens à l’Acropole l’après-midi. La face Ouest du Parthénon est maintenant prête pour la photo. Il n’est probablement pas besoin de préciser que la chaleur est très forte, augmentée par la réverbération qu’occasionnent ces marbres blancs.

After this morning visit, I go back into town, then I come to the Acropolis in the afternoon again. The west side of the Parthenon is now ready for the photo. It’s probably no use pointing out that the heat is oppressive, increased by the reverberation that cause these white marbles.

si-Grèce Athènes Parthénon Angle Nord-Ouest 08.07.78-

Grandeur et sobriété de l’ordre dorique, ici à l ‘angle nord-ouest du Parthénon.

Doric order greatness and soberness, here at the north-west corner of the Parthenon.

sj-Grèce Athènes Mont Lycabette vu dep.Acropole 08.07.78-

Depuis l’acropole, la vue est très étendue sur toute la capitale. Le point de repère le plus remarquable est peut-être le mont Lycabette, au nord-est, point culminant de la cité.

From the Acropolis, the view stretches onto the whole capital. The most remarkable landmark is perhaps Mount Lycabettus, the city’s highest peak, to the north-east.

Au matin du 9 juillet, je m’envole pour la France. Sans être lassé de tous ces voyages, je ne suis pas fâché de rejoindre le pays: Je vais retrouver ma famille, je vais découvrir mes photos qui s’accumulent depuis un an et je vais pouvoir prendre un temps de repos. A Paris, je rallie la gare St.Lazare, je suis habitué à ce trajet. Finis le ciel bleu et la chaleur, il fait gris et assez frais. Dans l’après-midi, le train m’emmène vers la métropole normande. « Rouen, Rouen. Deux minutes d’arrêt ». Voilà, c’est fini. Il me reste un kilomètre à faire à pied pour retrouver les miens et le cinquième étage qui m’a vu naître. A cent mètres de chez ma famille, j’ai la surprise de voir une voiture en stationnement qui brûle au bord de la chaussée, rue d’Amiens, devant des badauds qui s’attroupent. Je demande si les pompiers sont prévenus. On me dit que oui et effectivement, je vois leur voiture rouge arriver bien vite. L’incendie est tout de suite éteint. Décidément, ces vingt mois auront fourni leur lot de situations insolites jusqu’au bout.                 EPILOGUE – QUIZ

On the 9th of July, in the morning, I take off to France. I’m not fed up with all that travelling but I’m not sad to come back to the homeland: I’m going to meet my family again, to see my photos which have been piling up for one year and I’ll be able to take a rest. In Paris, I go to St.Lazare station, I’m used to this route. Blue sky and heat are over, it’s grey and rather cool. In the afternoon, a train takes me to the Norman metropolis. ‘Rouen, Rouen. Two minutes’ stop’. Here we are, it’s over. I’ve a kilometre left to walk before I see my family and the fifth floor I was born in again. A hundred meters from my block of flats, I’m surprised to see that a parked car is burning at the roadside, in Amiens street, in front of gathering onlookers. I ask whether the firemen have been called. I’m told that they have and I can see their red car arrive presently. The fire is soon put out. Really, those twenty months will have provided their share of unusual situations up to the end.                              EPILOGUE – QUIZ

This entry was posted in GRECE, GREECE, ATHENES, ATHENS and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

6 Responses to EPISODE / PART 38

  1. Pingback: EPISODE / PART 37 | MON GRAND VOYAGE – MY GREAT TRIP: ETHIOPIE – ETHIOPIA 1976-78

  2. Pingback: INTRODUCTION | MON GRAND VOYAGE – MY GREAT TRIP: ETHIOPIE – ETHIOPIA 1976-78

  3. Pierre WATTEBLED says:

    The end is really amazing : all is possible here and away, yesterday and now. Time is the true adventure. Isn’t it ? Congratulations for the teller-story.

  4. english13 says:

    I see I’ve a lot to read here, and will, slowly, but started on this page to remind me of this capital I visited a few times in the long distant past. My images have long been discarded, or lost, so it’s great to see yours now. ‘Unusual situations’. Yes, I think they are all around us if we open our eyes to see them. You obviously have.

  5. Olga says:

    Hubrt, Your long trip is over, but it was a trip full of impressions. I wonder what you felt coming back home: I think it was a mixture of joy and lack of smth…I think you missed the places you had been in

  6. Barbier says:

    Quelle belle Aventure ! On ne présente plus cette place mythique de la Grèce antique. L’Acropole, visible de tout Athènes, est à juste titre le symbole de la capitale et de la Grèce.
    L’Acropole est spectaculaire par sa taille et la beauté des édifices qui la couronnent. Le berceau de la civilisation européenne et occidentale n’a pas fini de nous émerveiller !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s